• La folle histoire de...

    Ici, je racontes t expliques les "histoires" de différentes licences ayant produit au moins 1 anime correct...et que j'ai vu, bien sûr^^

    Je me renseigne pas mal avant de faire Une "Folle histoire de.." donc forcement cela prends du temps. Itsurô fait son apparition das les articles de la rubrique pour m'aider avec ses petits commentaires, son texte est en vert.

    Articles parus :

  • Itsurô : Allez, RAILGUN POWEEEEEEEEEER !!!

    Ah, pour une fois tu es enthousiaste. Bon après j'avoue que les To Aru séries, c'est du lourd hehe. Bon, commençons. tout commence avec un petit Ligth Novel nommé "A Certain Magical Index" (ou en VO, "To Aru Majutsu No Index") :

    A Certain Magical Index, en japonais To aru Majutsu no Index (とある魔術の禁書目録(インデックス) pour les puristes, est donc à la base une série de light novels écrite par Kazuma Kamachi et illustrée par Kiyotaka Haimura, publiée entre 2004 et 2011 par l'éditeur ASCII Media Works et composée de vingt-deux tomes ainsi que trois volumes bonus. La série est licenciée en France par Ofelbe depuis 2018 (donc ça fait à peu près 2 ans quoi). Ces Ligth Novels vont connaître un petit succès et être adaptés en manga (en 2007) puis en un anime du même nom en 2008.

    A Certain Magical Index, anime (extrait épisode 1)

    Avec le succès de l'anime, plusieurs suites au Ligth Novel ont été produites, mais également un Spin-Off en manga du nom de A Certain Scientific Railgun ou To Aru Kagaku No Railgun , centré sur un autre personnage de l'histoire, Mikoto Misaka. L'univers et les autres personnages sont les mêmes mais les évènement suivis ne sont par contre pas les mêmes (sauf l'indicent de Sisters, si important que raconté dans Index et Railgun, bien que plus détaillé dans cette dernière) et le manga sera adapté en anime en 2009.

    Le Manga de A Certain Scintific Railgun

    C'est bien plus tard, en 2013, lors de la diffusion de A Certain Scientific Railgun S , la saison 2 de A Certain Scientific Railgun, qu'au autre spin-off nommé A Certain Scientific Accelerator ou To Aru Kagaku No Accelerator voit le jour .Il sera adapté en anime biiiiiiiiiiien après, c'est-à-dire en 2019.

    A Certain Scientific Accelerator

    à ce jour, la franchise que l'on nomme désormais "To Aru Series" compte :

    • Le 1er Ligth Novel de A Certain Magical Index
    • Le 2ème Ligth Novel de  A Certain Magical Index
    • Le 3ème Ligth Novel de A Certain Magical Index
    • Le Manga de A Certain Magical Index
    • Le manga de A Certain Scientific Railgun
    • Le manga de A Certain Scientific Accelerator
    • L'anime A Certain Magical Index
    • L'anime A Certain Magical Index II
    • L'anime A Certain Magical Index III
    • Le film d'Index
    • L'anime A Certain Scientific Railgun
    • L'anime A Certain Scientific Railgun S
    • l'anime A Certain Scientific Railgun T
    • L'anime A Certain Scientif Accelerator

    Itsurô : Putain c'est énorme.

    Et tu n'as rien vu...Tu sais le nombre de jeux Touhou ?

    Itsurô : Euh...non mais...

    Une bonne vingtaine.

    Itsurô : Touhou, la folle histoire d'après ?

    Vas-y, spoile je te dirait rien. Mais passons,on parle de des To Aru Series là.

    Bref, après ça vous devez sûrement vous demander de quoi parle ces animes, ces ligths Novels et ses mangas. Et bien, pour vous j'ai regardé quelques épisodes d'Index et d'Accelerator (et j'ai finit l'anime Railgun °w°) et vais vous expliquer le synopsis des animes, car je n'ai pas lut les mangas ou les light Novels.

    C'est elle Index

    Index :

    Tôma Kamijô est un étudiant à la citée Académique, l'endroit où on apprends à développer les pouvoirs des Espers, des humains aux capacités Surnaturelles, qui sont évalués de 0 à 5. Mais Kamijô est un Niveau 0, même si il semble avoir la capacité d'annuler les pouvoirs des Espers. Un jour, il découvre une religieuse nommée Index évanouie dans son balcon. Malgré son apparence innocente, Index se révélera lourde de secrets interdits...

    Me jugez pas ok ;-; J'ai regardé que les 3 premiers épisodes et ceux où Mikoto apparaît ;-;

    Railgun :

    Misaka Mikoto est une collégienne à la citée Académique, mais surtout est la 3ème Niveau 5 la plus puissante, capable de manipuler les champs électro-magnétiques. Surnommée le Railgun pour son aptitude à projeter une simple pièce de monnaie à une immense vitesse, créant un canon électrique (Un Railgun) . Avec ses amies, Kuroko, Saten et Uiharu, elle va devoir résoudre bien des mystère, qui iront de simples infractions mineures à des expériences scientifiques illégales.

    Accelerator :

    Après avoir protégé Last Order au prix d'une grande partie de son pouvoir, Accelerator se retrouve maintenant entraîné dans un nouveau conflit sous la forme d'une organisation sinistre appelée Disciplinary Action qui planifie d'utiliser Last Order pour une mission dangereuse. Maintenant qu'ils ont mis leur plan en marche et sont à la poursuite de la jeune fille, il appartient à l'esper le plus puissant du monde et à sa nouvelle compagne, Esther Rosenthal, de protéger Last Order et de défendre Academy City dans le processus.

    Voilà. Donc vous voyez que c'est pas trop la même chose. Personnellement, mon préféré est Railgun pour beaucoup trop de raisons, mais je divague.

    #Badassitude

    Itsurô : DANS LA SAISON 2 Y A PLEIN DE SAAAAAAAAAANG

    Oh toi tais-toi. Oh et puis je sais pas pourquoi je devrait demander de se taire à un texte que j'écris. Mais bon, soit.

    Dans tous les cas, je recommande les To Aru series à presque tout le monde. Car en effet, les thèmes abordés ne sont pas toujours pour les âmes sensibles. Prenez par exemple l'arc Sisters, de A Certain Scientific Railgun (Arc 1 S.2), dedans y a des cadavares, du sang, des personnages en détresse psychologique, des scientifiques fous et un Esper Hyper puissant qui as totalement pété les plombs. VOILA . Néanmoins la violence n'est jamais gratuite, et même si il y a un peu de fan service c'est loin d'être gênant, même ça allège un peu l'atmosphère. Je recommande de commencer par Railgun, qui est mieux pour commencer qu'Index et Accelerator c'est pas ouf si tu ne connais pas déjà les To Aru Series.

    Ne vous fiez pas à la tête d'ange de Misaki

    Sur ce...je vous laisse ! C'est finit pour cette Folle histoire que j'ai comemncé y a trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès longtemps mais que j'avais un peu oublié ;-;. Mais pour finir disons...

    Un Railgun ?

    *bruits d'explosion*

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  • Itsurô : Tu commence ni par le plus dûr ni le plus simple.

    Il faut bien commencer par quelque chose ! Bref, commençons.

    La folle histoire du Kagerou Project [FH#01]

    Le Kagerou Project est à la base un ensemble de chansons produites par Shizen no Teki-P (ou Jin) grâce au logiciel vocal Vocaloid et publiée sur Niconico. La première musique du projet intitulée Artificial Enemy a été publiée le 17 février 2011. Les chansons sont de Hatsune Miku ou IA. Le succès de ce groupe de chansons a engendré la production d'un Ligth Novel (Kegerou Daze) et d'un Manga nommé "Kagerou Days" (comme l'une des chansons du projet).Par la suite, après le succès de Ligth Novel et du manga, la série a été adaptée par le Studio Shaft (mon studio d'animation pref au passage) et l'anime se nomme Mekkakucity actors.

    La chanson Kagerou Days

    L'histoire racontée par les chansons est assez chaotique mais surtout difficile à suivre étant donné qu'on ne sait pas dans quel ordre écouter les chanson ( et leur traduction, très importante) mais aussi et surtout que les personnages n'ont pas de nom et que l'intrigue semble plutôt complexe. Mais, niveau musical les chansons sont au top, t'as envie de les chanter mais qund tu traduis bizaarement un peu moins. Mes préférés sont Kagerou Days et Headphone Actor.

    Le ligth Novel rends apparemment l'histoire plus claire, mais je ne dirait rien car je n'ai pas eu le temps de le lire.

    Itsurô : Dis que t'as la flemme, surtout.

    Non, le problème c'est que je ne sais pas où le trouver et que les ligth novels mal traduits (il n'exsite pas de version fr officielle à ma connaissance) sont TRES TRES dûrs à lire comme je l'ai constaté en essayant de lire le ligth novel de Date A Live. MAIS CE N'EST PAS LE SUJET !!!

    Kagerou Daze, Vol. 8 (light novel)

    Itsurô : Ouaip, faut que tu parles du manga maintenant.

    Le Manga, donc comme dit plutôt se nomme Kagerou Days, mal grès le fait que beaucoup pensent qu'il se nomme "Kagerou Daze" comme l'un des concepts et endroits clés de l'histoire. Son nom est donc Kagerou Days, en référence au Kagerou ou Kagerou Daze comme dit plus haut (dont je ne dirais pas plus pour ne pas spoiler) et le mot "Day(s)" , "jour(s)" en anglais. Ainsi, le titre peut être assimilé au "Jours du Kagerou".  Et j'ai pas mal de truc à dire sur ce manga que jai lut en entier et qui est clairement mon manga préféré. Et oui je n'ai pas lut beaucoup de mangas.

    couverture du volume 1

    Itsurô : C'est bien joli tout ça mais il parle de quoi, ce manga ?

    Bonne remarque, mais soit plus sympathique si il te plait. Nous suivons l'"aventure" de Shintaro Kisaragi, un NEET qui n'est pas sortit de cez lui depuis 2 ans et qui passe son temps devant son ordi où Ene, une sorte de fille virtuelle (#référenceàHatsuneMiku) le fait chier comme à son insupportable (d'après lui hein) habitude ce qui contribueras à ce qu'il renverse du soda sur son clavier, et comme la livraison gratuite n'est pas disponible il va devoir passer la plus grande épreuve subie depuis 2 ans...

    Itsurô : TIN TIN TIN

    Oh toi ta gueule. Et cette épreuve est de...sortir dehors. Et mine de rien, Shintaro est plus terrifié par ça que par ce que Ene se soit infiltrée sur son téléphone. C'est un putain de virus celle-là.

    Itsurô : Covid-19 ?

    Mais t'es conne, je parlais de virus informatique...Bref, Shinataro sort et alors qu'Ene le fait chanter pour aller dans un parc d'attractions -Oui carrément- il se fait prendre en otage par des terroriste. Pauvre Shintaro, ça vie c'es vraiment de la merde. Et je ne vais pas spoiler la suite mais après ça va partir dans un bail triste et compliqué avec une dimension parallèle et des pouvoirs surnaturels. Et non ce n'est pas une blague.

    Une page du chapitre 10 (Pas trop de spoil, correspond à la chanson "Headphoen actors")

    Néanmoins, le manga a assez de chapitres -70- pour nous tenir en haleine jusqu'au bout et expliuquer plus ou moins ce qu'il se passe, et la plus part des personnages sont développés, même si on va pas se mentir on a tendance à oublier un peu Seto. Le personnages les plus développés sont à mon gout Ene/Takane , Hybiya, Shintaro et Ayano. Et si vous ne connaissez pas les autres personnages, ne vous inquiétez pas ils ont bien, notamment une petite sœur réaliste pour une fois.

    Itsurô : C'est du spoil de dire qu'elle aussi a des pouvoirs ?

    Un peu, mais c'est le tome 1 alors pas grave.

    Bref, après nous avons l'anime qui pour le coup a une animation PARFITE selon moi car Made IN Shaft, et si vous n'aimez pas trop ce genre de bordel spécifique à Shaft dites vous que Les Monogataris ou Madoka Magica sont bien pires dans ce sens là. Néanmoins l'anime raconte la même histoire, mais en moins bien expliquée, plus bordélique et légèrement modifiée. En tout cas, c"est toujours coll de le voir car c'est aussi par ça que j'ai commencé le Kagerou Project , que je lai vu y a maintenant un petit moment est qu'il est toujours dans mon top 10 animes. Les chara disings n'ont pas trop changés -c'est une adaptation du manga, pas directement des chansons- mais sont encore plus chouettes que ceux du manga qui étaient déjà très beaux...Sauf ce passage qui au on dieu m'a brûilée les rétines, je ne sais pas ce qui c'est passé mais y a de grandes chance pour que ce soit voulut par Shaft. Je vous rappelle qu'ils ont inventé le Dark Magical Girl, faut s'attendre à tout.

    Ce plan est juste magnifique, merci Shaft.

    Itsurô : Par contre, l'anime c'est pas celui qui se casse la gueule pour la cohérence du scénario ?

    Si, si. Et c'est en grande partie la raison pour laquelle je préfère le manga même si j'adore l'anime. En réalité, le problème c'est que...va adapter 70 chapitres d'une histoire complexe, et sache que ces 70 chapitres sont répartis en 13 tomes. Et disons que...c'est compliqué au niveau cohérence dans ce cas là, tu dois supprimer trop de scènes qui peuvent être clés, et cela rends l'anime assez incohérent et ça fout encore plus le bordel que dans le manga. Pour donner une idée, une adaptation "correcte" avec des scènes retirées et d'autres modifiée , ça fait environ 4 tomes pour 12 épisodes, et là tu as 13 tomes pour 12 épisodes. Ils avaient largement de quoi en faire 24 ! Au lieu de ça, ils ont fusionnés le début de l'arc n°1, supprimé l'arc n°2, et mis la fin de l'arc n°3...Ce qui n'était pas une bonne idée. Mais au moins, ils ont gardés les épisodes qui développent Takane et Haruka...^^

    Ayano, un de mes persos prefs (Mais qui ne dépasse pas Ene hein)

    Pour résumer, nous avons des chansons cools mais dont il est difficile de comprendre l'histoire racontée par elles car ce sont des chansons, un ligth novel qui apparemment est sympa (je vais le lire promis), un manga génial et un anime plutôt cool bien que chaotique. Perso je vous conseille de d’abord écouter les chansons (avec trad, important) avant de lire le manga puis de regarder l'anime, ce qui est en fait totalement l'inverse de ce que j'ai fait, mais bon. En tout cas, le Kagerou Project est vraiment une licence que j'apprécie et que je conseille~

    Vous avez certainement remarqué que l'article a beaucoup de texte, et bien c'est moi qui ait presque tout écrit de A à Z ! je n'ai copié collé que certains noms et les images^^

    Je vous laisse deviner sur quelle licence sera la prochaine folle histoire, en tout cas bye-bye , à plus !

    Kido (dans Mekakucity actors)

    Sources : Wikipédia, Nautjilon, kagescan.legtux.org, animenewsnetwork.com (oui, c'est en anglais)

    Où lire Gratuitement Kagerou Days (manga) -> scan-manga , Kagescan

    Où regarder gratuitement Mekakucity actors -> Crunchyroll

    Où écouter les chansons -> Youtube , Nico Nico Douga (sans sous-titres)

    Où lire gratuitement Kagerou Daze (ligth novel)-> Kagescan

    Partager via Gmail

    43 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique